Cérémonie du 8 mai 2022

Une cinquantaine de Blaycheraines et Blaycherains se sont rassemblés autour du monument aux morts, pour commémorer la capitulation de l’Allemagne nazie et la fin de la seconde guerre mondiale, le 8 mai 45 .

En présence du porte-drapeau, Germain Bonvin, le maire Raphaël Thévenon et le président des anciens combattants, Jacques Martinant, ont rendu hommage aux soldats et aux résistants qui ont sacrifié leur vie dans la lutte contre l’occupant. Ils ont d’abord tous les deux retracé cette guerre à travers une suite d’images douloureuses : la bataille de France, l’exode, l’attente de l’embarquement des soldats français et britanniques à Dunkerque, les drames de l’occupation du pays, l’extermination et les souffrances inouïes des peuples, l’inhumanité à l’œuvre et une nuit tragique couvrant l’Europe. Tous deux ont ensuite évoqué le sursaut et la lutte pour retrouver la liberté , la détermination de Churchill et de De Gaulle, la Résistance, ou l’engagement des soldats français aux côtés des Alliés. Cette volonté a conduit à des exploits comme la bataille de Bir Hakeim , les débarquements de Provence et de Normandie et enfin à la victoire finale de 1945.

Jacques Martinant et Raphaël Thévenon ont alors dépassé le récit des événements . Le premier a fini son discours en disant que l’hommage aux morts doit être aussi un appel à la paix. Le second a voulu tirer des leçons de la tragédie de 39/45, en faisant un écho à l’actualité. Il a insisté sur les valeurs universelles qu’il faut préserver : la dignité de l’homme, la liberté, l’importance de la fraternité et de l’unité, le danger des nationalismes, l’espérance dans le progrès collectif. Il a montré que l’Europe est un chemin vers la réconciliation.

La commémoration s’est terminée par l’honneur aux morts des deux guerres mondiales , une minute de silence, le chant des partisans et la Marseillaise.

Ce rassemblement de la population autour des anciens combattants a été un moment de grande émotion à travers le rappel de cette guerre qui a été un tournant dans le vingtième siècle et dans l’histoire de l’humanité et il s’est voulu aussi un moment de réflexion et d’interrogation sur l’actualité.